La priorité pour toute femme violentée est de sortir du silence, de dépasser sa honte et sa culpabilité  et de mettre des mots sur ce qu’elle vit.

Les femmes victimes de violences conjugales peuvent en cas de dangers et/ou en fonction de leurs besoins contacter un ou plusieurs services spécialisés.

Les femmes, pour se protéger des violences subies et pour protéger leur(s) enfant(s), peuvent  également mettre en place un scénario de protection 

  • Identifier les personnes qui peuvent les aider en cas d’urgence
  • Convenir d’un code de communication avec une personne proche qui pourra alerter la police en cas d’impossibilité de contact avec l’extérieur.
  • Informer les enfants sur la conduite à tenir lors d’acte de violence
  • Noter les numéros de téléphone importants et les cacher dans un endroit facile d’accès.
  • Mettre en lieu sûr les copies des papiers importants.
  • Préparer un sac de départ avec du linge, des papiers, de l’argent et le dissimuler dans un lieu sûr.

Conserver les  preuves des violences subies 

Apres avoir subi des violences et quelque soit leur parcours, il est conseillé aux femmes de garder des preuves des actes des violences subies : certificats médicaux, témoignages écrits, messages téléphoniques, mails, sms de l’homme violent…

Porter plainte 

Toute forme de violence est interdite par la loi, il s’agit d’un délit ou d’un crime selon la gravité des faits.   Les violences conjugales sont inacceptables, c’est une atteinte à l’intégrité de la personne et donc une infraction à la loi. Les femmes violentées ont la possibilité de porter plainte au commissariat de  police, à la gendarmerie ou en écrivant  directement au procureur de la république.

Porter plainte lorsque l’on vit avec l’agresseur peut paraître impossible, il existe toutefois des solutions pour être accompagnée dans cette démarche sans se mettre en danger, les associations spécialisées peuvent vous y aider

Les numéros de téléphone indispensables en cas de danger

Le 17 Police Secours

Le 39 19  est destiné aux femmes victimes de violences. Il garantit une écoute, une information, et, en fonction des demandes, une orientation adaptée.

Le 01 47 91 48 44  est destiné aux femmes victimes de violences et à leur entourage pour le département des Hauts de Seine.

Le 119 est destiné  aux victimes ou témoins d’un enfant en danger (maltraitance,négligences, violences sexuelles…).

Ces trois derniers numéros de téléphone sont anonymes, gratuits et confidentiels.

Parler, agir, se défendre demande  beaucoup d’énergie et de courage, nous sommes là pour vous accompagner

Les femmes violentées sont le plus souvent très fragilisées et fatiguées,  elles  ne doivent  pas hésiter à se faire soutenir et accompagner par les structures spécialisées autour des violences conjugales comme par exemple le centre Flora Tristan.

L’association Elle’s imaginent a mis en place un outil interactif pour trouver de l’aide au plus près de votre domicile.

La liste des associations spécialisées dans l’accompagnement des femmes victimes de violences est disponible sur le site de la Fédération Nationale Solidarité Femmes.